l\'indigné

Le jeu de l'amour et du hasard

Mardi 15 janvier de 21h55 à 23h50 sur France 2

Pièce de théâtre

1TLe jeu de l'amour et du hasard

Acteur : Alexandre Pavloff (Dorante), Léonie Simaga (Silvia), Pierre Louis-Calixte (Arlequin), Suliane Brahim (Lisette) ...

Le très séduisant Dorante a été fiancé par ses parents à une demoiselle dont il ne connaît que le nom, Silvia. Jugeant qu'il serait bon d'en savoir plus sur cette jeune femme et de connaître un peu le caractère de sa fiancée, il a recours à un audacieux subterfuge. Il décide d'endosser, pour un temps, l'identité d'Arlequin, son domestique. Il ignore cependant que sa fiancée, également curieuse d'en savoir plus sur son futur époux, a eu exactement la même idée et se fait passer pour une de ses servantes. Faux-semblants et quiproquos, dès lors, se multiplient. L'amour sortira-t-il vainqueur de ce jeu de dupes ?...

 
 
 
 
 

Le Jeu de l’amour et du hasard est une comédie en trois actes et en prose de Marivaux représentée pour la première fois le 23 janvier 1730 par les comédiens italiens à l’hôtel de Bourgogne.

Le Jeu de l’amour et du hasard
Bertall

Tout en respectant les codes de bienséance de l’époque – les nobles finiront ensemble, et les « petites gens » de leur côté – Marivaux retourne, dans cette comédie au dialogue étincelant, l’ordre établi, trouble les préjugés et inverse les rapports maîtres-valets. Cette situation engendre complications et quiproquos, et ce sont finalement les femmes, avec les serviteurs, qui se sortent le mieux de cette situation. Ainsi, Lisette est la première à comprendre ce qui se passe, puis elle l’avoue tardivement à Arlequin. Bien après, Silvia se rend à son tour compte de la situation, mais sa fierté l’empêche de l’avouer tout de suite à Dorante. Après quelques problèmes, ce dernier, passablement déconcerté, parvient finalement à vaincre l’orgueil de Silvia.

  • Silvia ; fille de Monsieur Orgon, sœur de Mario et amante de Dorante ;
  • Dorante , prétendant de Silvia ;
  • Lisette, servante de Silvia ;
  • Arlequin, valet de Dorante ;
  • Monsieur Orgon, père de Silvia et de Mario ; fils du gladiateur
  • Mario, fils de Monsieur Orgon et frère de Silvia cadet de gascogne
  • Un laquais apparaît au tout début de l'histoire.

Parmi les maîtres, Monsieur Orgon, le père de Silvia, est indulgent et malicieux, il guide le jeu de l’amour et du hasard. Il a la complicité de Mario, son fils.

Source[modifier]

  • Jean Fleury, Marivaux et le marivaudage, Paris, Plon, 1881, p. 129-31.

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



15/01/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres